« Sunshine » ou le riz de la discorde

Riz "Sunshine" ©Gadirou

Vendredi, 18 mars 2011. Il est 16 heures. Nous sommes dans le quartier de Sangoyah. Un commerçant du marché local s’active pour transférer son stock de riz à la maison. Il juge la sécurité de son magasin mal assurée. Soudain, un groupe de jeunes surgit. Ils exigent de contrôler la nature du riz que le commerçant est entrain de faire transférer.  Celui-ci refuse d’obtempérer. Un autre groupe de jeunes vient défendre le commerçant. Le ton monte. Les esprits s’échauffent. Le commerçant parvient à convaincre que son riz n’est pas le «Sunshine du Président ». Il s’en tire à bon compte et continue à transbahuter son riz. L’affrontement a été évité de justesse !

Depuis quelques semaines, des scènes comme celle-ci se multiplient un peu partout dans les marchés de Conakry. En cause, le riz de marque « Sunshine » appelé le « riz du Président » ou  « riz du Gouvernement ». En effet, après son Investiture, le 21 décembre 2010, le nouveau Président Alpha Condé a lancé une opération d’importation de 30 mille tonnes de riz à bas prix pour « soulager la population », dit-on. Ce riz est vendu à 160 000 francs guinéens le sac de 50 kg, contre 280 à 300 000GNF sur le marché. Pour s’en procurer, il faut obtenir une carte de ravitaillement et se battre pour trouver ce fameux riz. Bonjour la pagaille, les accusations de détournement, les délations, les extorsions et des actes de vandalisme.

Les commerçants Peulh sont accusés de trafiquer ce riz.  On les taxe ainsi de sabotage du nouveau pouvoir. Des individus agissant au nom de l’Etat, sillonnent quotidiennement les marchés, munis d’un mandat du RPG (Rassemblement du Peuple de Guinée, parti qui a porté Alpha Condé au pouvoir) pour identifier et confisquer le  « riz du Président ». En milieu de semaine,  ces gens sont arrivés au marché de Concasseur (Hamdallaye). Ils ont obligé des femmes à vendre leur riz à 3 500GNF le kg. L’une d’elles témoigne : « quand ils sont arrivés, ils ont arraché mon riz qu’ils ont bazardé à 3 500 et empoché l’argent. Ils ont renversé le reste par terre avant de partir. Pourtant, moi j’ai acheté mon riz à Madina à 280 000GNG le sac. Je leur ai dit que je ne vends pas le riz du président. Ils m’ont dit que je fais partie de ceux qui sabotent le Pouvoir. J’ai répondu que moi, je ne m’occupe que de mon petit commerce, l’affaire du président me dépasse».

Le hic est que ce riz de marque « Sunshine » était déjà disponible sur le marché bien avant l’investiture du Président. Aujourd’hui, il est devenu une patate chaude. En disposer une grande quantité vaut suspicion. Les commerçants subissent des abus et extorsions de tout bord par des simples individus, au nom du crédo de « Changement » cher au Président. Certains, de peur d’être attaqués ou accusés de détournement, tentent de changer l’emballage de leur riz Sunshine. Alors, quand ils sont surpris dans cette manœuvre, c’est encore plus grave.

Cette opération de ravitaillement en riz, n’est pas sans précédent. En leur temps, les Présidents Sékou Touré et Lansana Conté avaient lancé des actions similaires avec, à chaque fois, des fiascos retentissants. Comme cette fois, à la différence que  ce riz « Sunshine » a fini par rendre le climat social, déjà délétère, phosphorescent.  Il contribue à exacerber le clivage ethnique né de l’élection présidentielle de 2010. Aujourd’hui, la méfiance s’est installée entre les communautés. Le fragile climat de paix qui régnait depuis la proclamation des résultats est entrain de s’effriter dangereusement. La crise socio-économique aiguë qui frappe le pays risque d’éclater en affrontements devant le mutisme et l’inertie des autorités. Honte à mon pays la Guinée, pays immensément riche, « scandale géologique », château de l’Afrique de l’Ouest, réduit à importer du riz des Etats aussi pauvres que le Bangladesh ou la Birmanie !

Alimou Sow

7 Commentaires

  1. ça fait du bien de voir qu’il y’a encore de gens qui reflechisse comme au temps de l’apres independence. Avoir sa carte du parti et vivre paisibliment ou passer outre et sa faire insulté, traité de tous les noms d’oiseaux et souvent se retrouver en cage. Mais Alpha devrait savoir que s’il peut nourrir des affamés, il ne peut point les rendre independant donc digne. Et qu’il saches surtout qu’il peut enfermer toutes les allouettes mais il ne pourra les empecher de chanter.

    C’est ridicule tout simplement… De toutes les façons les pauvres resteront pauvres et riches resteront riches. Lincoln disait :

    Vous ne pouvez pas créer la prospérité en décourageant l’épargne.
    Vous ne pouvez pas donner la force au faible en affaiblissant le fort.
    Vous ne pouvez pas aider le salarié en anéantissant l’employeur.
    Vous ne pouvez pas encourager la fraternité humaine en encourageant la lutte des classes.
    Vous ne pouvez pas aider le pauvre en ruinant le riche.
    Vous ne pouvez pas éviter les ennuis en dépensant plus que vous gagnez.
    Vous ne pouvez pas forcer le caractère et le courage en décourageant l’initiative et l’indépendance.
    Vous ne pouvez pas aider les hommes continuellement en faisant à leur place ce qu’ils devraient faire eux-mêmes.

    Ces sages paroles devraient tombées dans les oreilles abîmées par la flatterie et la mamaya du koro Alpha. En tant qu’ancien opposant et ayant vécu une bonne partie de sa vie en france, et sachant comme fonctionne un regime social il devrait apporté autre chose à la guinée que cette politique de l’autruche.

  2. dommage pour ma Guinée que nous soyons reduits à une telle bassesse par la faute de chacun de nous,car au mal chacun a voulu repondre par le mal et la conséquence personne ne l’avait vu sous cet angle de toute façon nous sommes condamnés à nous accepter si nous voulons sortir de l’enfer .
    quand je lisais les romans des indépendances j’avais du mal à cmprendre maintenant je me sens aphone et perplexe qu’il y’ait une carte de parti pour obtenir une faveur, que cette impunité soit cautionnée par le gouvernement du professeur qui a promis de changer le pays,que l’ethnie et l’origine servent de bouclier à une classe et pas à une autre.
    le changement c’est dans un sens ou l’autre ,positivement ou negativement et dans les deux cas l’histoire retiendra

  3. encor une honte pour ma guinée natal j’ai des larmes aux yeux en ecoutantan encor le probleme de l’utilité de la carte de parti cette carte a ete la recompence de nos grand pere et nos pere apres les indépendance donc le professeur veu nous recompence avec cette carte de parti pour confisqué notre democratie tan souhaité jamais

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *