Conakry, une ville déconnectée!

Le matin de ce vendredi 5 novembre 2010, je viens de boucler l’écriture de cet article: « Les petits cireurs de chaussures de Conakry ».  Il ne reste plus qu’à le mettre en ligne. Pour cela je décide de me rendre au cyber le plus proche, situé à 3 Km de mon quartier Sangoyah. Arrivé sur les lieux, je trouve les portes cadenassées. Motif: problème de connexion. C’est devenu presque une routine pour ce cyber, détenant toutefois le record de longévité dans les parages. Je me décide alors d’aller « En Ville », c’est-à-dire la Commune de Kaloum, le centre administratif de la capitale Conakry où se trouve le cyber le plus renommé du pays. C’est à 18 km de chez moi. Il est 11 heures, dans la matinée. L’endroit refoule du monde. J’achète un ticket de connexion et décide de patienter.

Au bout de trois heures d’attente infructueuse pour avoir une place, je me rappelle qu’un ami du quartier possède une clé d’Internet Mobile qu’il pourrait me prêter. Je quitte le cyber grouillant du monde et me confronte à l’éternel problème de trouver un taxi à Kaloum pour rentrer en banlieue dans l’après-midi. Je parviens à rentrer chez moi aux alentours de 17 heures, littéralement exténué. J’oublie vite ma peine en trouvant mon ami Nabé qui accepte de me prêter sa clé pour quelques heures. Je m’installe confortablement devant mon portable et branche la clé Mobile. Quelle fut ma déception en constatant que ça ne marche pas! Je le fais savoir à Nabé qui joint immédiatement le service clientèle de l’Opérateur. Au bout du fil, on indique qu’il y a un problème technique sur le réseau! C’est le comble!

Si cette mésaventure était une anecdote, elle pourrait prêter à sourire. Mais loin de là. C’est un calvaire auquel sont confrontés quotidiennement les internautes de Conakry et du pays en Général. Les cybercafés ouvrent pour fermer le lendemain, faute de courant électrique et de mauvaise qualité de la connexion. Conséquence, une heure de connexion peut coûter jusqu’à 30 000FG avec le transport pour trouver un cyber ! Cet article que vous lisez là m’a valu plus de 50 000FG en termes de transport, prix de connexion et autres appels téléphoniques !

On assiste maintenant à l’apparition des solutions alternatives de connexion Mobile proposées par les différents Opérateurs téléphoniques, à des prix… exorbitants ! Mais ça c’est une autre paire de manches.

Alimou Sow

7 Commentaires

  1. Bon bah du courage, esperons que ça change un jour. Pour ce qui des clé 3G c’est carrement de l’arnaque et pas à la porter de n’importe quel guinéen.

    1. Effectivement Ouédraogo, un « petit quelque chose » avait sauté lors de l’écriture de l’article! L’erreur est réparée; merci pour ta vigilance!

  2. Du courage petit tu grandis petit à petit mais pour le moment fait ce que tu as à faire avec les moyens de bord ne reve surtout pas d’une haute tecno avec les 5 premieres années de cellou au pouvoir, du reste je te felicite et tu as mon soutien

  3. 50 000 GNF, ça fait cher l’article, à ce prix pour chaque billet même les clef 3G deviennent bon marché.

    Bon courage Alimou. 😉

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *