Que peut-on faire de Twitter entre Guinéens ?

Je rentre fraichement du Maroc. Un séjour de cinq jourspour participer au premier Forum de l’étudiant guinéen au Maroc auquel j’étais invité comme « jeune journaliste-blogueur guinéen». C’était du 29 juin au 1er juillet 2012 à Casablanca. Un évènement organisé sur le thème «La jeunesse face aux défis de la Guinée» qui a connu une forte participation des Guinéens de tous bords et qui s’est achevé sur une note de succès.

Je suis intervenu sur le thème «Eau, Energie et TIC en Guinée : Enjeux et perspectives». Juste une quinze de minutes d’intervention (on était plusieurs sur le même thème) pour livrer un témoignage : mon expérience laborieuse de blogueur dans un pays qui manque d’électricité et qui ne compte que 95.000 internautes, dont 42.000 utilisateurs de Facebook et moins de 10 comptes Twitter actifs !

Si j’ai été content de dénoncer cette situation devant nos dirigeants et pester contre certaines de leurs politiques rétrogrades consistant à rebâtir des Maisons des Jeunes dans les quartiers de Conakry où l’on taperait du tam-tam au lieu du clavier, j’ai été plutôt heureux de faire profiter mon expérience d’utilisateur du réseau de microblogging Twitter. A ce niveau, je mets la modestie en poche pour vous révéler qu’à l’heure actuelle je suis la seule personne physique tweetant régulièrement à partir de la Guinée à avoir près de 700 Followers (Abonnés) ! @witterlims

J’ai été d’abord étonné. Etonné de constater que les étudiants guinéens vivant dans un pays en pointe dans les nouvelles technologies de l’information et de la communication comme le Maroc, n’annonçaient pas leur Forum sur Twitter. Ce que je fis remarquer aux organisateurs qui m’ont alors chargé de leur créer un compte avant même mon départ pour Casa. Mais mon étonnement a été plus grand, quand une fois sur place, j’ai remarqué qu’à part @iamlegion7 (Alimou Dieng), j’étais pratiquement le seul à utiliser Twitter au premier jour du Forum. Je profite de mon intervention pour quasiment le dénoncer. Je trouvais ça énormément paradoxal.

Alors, pour le deuxième jour, je mis un dispositif en place en collaboration avec @iamlegion7. On créa le hashtag (mot-clé) #Forum2012 qui avait l’avantage d’être court et disponible. Court parce que quand vous n’avez que 140 signes (principe de Twitter) pour vous exprimer, mieux vaut avoir de l’espace avec un hashtag court pour les Retweets (Republications). Disponible car pendant cette période (29 juin au 1er juillet), #Forum2012 n’était pas utilisé par d’autres personnes ou entités. Une aubaine car il est très important d’avoir un hashtag unique pour un évènement. Ça évite les chevauchements.

On annonce la création de #Forum2012 publiquement et invitons ceux qui veulent tweeter sur le Forum à l’utiliser systématiquement. Et la mayonnaise prend. Beaucoup de personnes profitent pour créer leur compte. On passe alors à la vitesse supérieure.

Comment susciter un plus grand intérêt et partager les messagers avec tout le monde, même au-delà de la salle?

Je trouve la réponse à travers une idée : projeter les tweets sur le mur de la salle de conférence. Pour cela, je déniche deux applications  gratuites: anothertweetonthewall et visibletweets. Leur utilisation est ultra simple. Il suffit de charger les applis et de taper votre hashtag dans le champ prévu à cet effet et de presser «Entrée».

Anothertweetonthewall permet d’afficher les tweets sur l’avatar (photo de profil) du twitto (utilisateur de Twitter) qui apparait en filigrane. L’effet est assez bluffant sur grand écran avec la variation des couleurs. Ecritures bien lisibles aussi, même si je trouvais l’affichage des messages parfois lent. Sans option de chronométrage.

Ce qui m’a emmené à essayer visibletweets. Même principe de fonctionnement que pour Anothertweetonthewall. Visibletweets n’affiche pas de grande photo mais possède des options d’animation intéressantes. J’ai bien aimé l’animation «Rotation» par exemple. L’application serait parfaite pour moi si elle ne trichait pas dans la restitution de certains messages écrits en français en omettant les accents et les apostrophes des fois (Elle est en version anglaise, ça se comprend).

Quoiqu’il en soit, cette «innovation» eut un effet viral. La création de comptes, souvent sans image d’illustration, passa à la vitesse grand «V». Chacun désirait voir son message défiler à l’écran géant. Des Twittos guinéens, ou Guinée-philes, des quatre coins du monde se mirent dans la danse.

Et nous n’avons pas tardé à être victimes de notre propre succès! Les langues se déliant, les messages se faisaient de plus en plus critiques à l’égard des intervenants dont certains sont, soit d’anciens ministres, soit des directeurs généraux. Je ne voulais pas m’afficher en tant que meneur, mais j’ai dû balancer beaucoup de DM (Messages Privés) pour calmer certaines ardeurs. Non pas pour censurer qui que ce soit ou pour protéger un officiel, mais pour préserver notre espace de liberté de tweeter profitant de l’écran géant. Je n’ai pas réussi !

A la fin de la journée, on débrancha l’écran au motif que «ça distrait les gens». En réalité, une pression a été exercée sur les organisateurs pour stopper les vannes qui virevoltaient dans la salle. On continua toutefois à tweeter en «off». Si j’ai été en rogne un moment, j’ai fini par comprendre les jeunes organisateurs qui étaient à leur première expérience, désireux de n’agacer personne.

Aussi, de cette expérience, j’ai tiré quelques leçons.

  1. Aujourd’hui, Twitter est un outil quasi-indispensable pour des évènements de ce type. Choisir un hashtag unique et court, le communiquer à temps (bien avant l’évènement de préférence). Et La pub marchera comme sur des roulettes ;
  2. Quand vous choisissez d’afficher les tweets sur grand écran en utilisant une appli, il est utile de demander publiquement aux twittos d’être courtois au risque de gâcher la fête ;
  3. Enfin, le réseau de l’oiseau bleu, a des beaux jours en Guinée où beaucoup, et pas des moindres, sont encore bleus quant à son utilité et son utilisation.

 

1 Commentaire

  1. Très bon, j’ai apprécier la franchise. Je risque malgré tous de te voler la vedette mon cher Alimou. Tu vois avant toi dès que j’ai eu l’info sur le forum j’ai commencer à chercher les organisateur sur le web mais je tombais que sur des forum créer il y de cela depuis la premier machine de Alan Turring, So j’ai finalement pus lire sur guineenews un article qui en parle et il y avait un mail du président. que j’ai contacté pour leur dire les errer commise par le service comme du forum. j’ai le mail encore
    ou je signale le manque de mail, téléphone, de page fb, twitter et aussi d’un site web ou à la rigueur un blogue.

    Ne sois pas étonner de voir des étudiants guinéens qui ne connaissent rien à twitter ou autres réseaux sociaux. c’est que les gars il ont d’autre chat à fouée-té il chercher les € rire

    Tu es intervenue sur le thème de l’eau et de l’électricité plus NTIC ton article ne souligne toute fois pas tes propositions sur le sujet.

    j’espère bien que tu organisera des session de formation pour les blogueur et autres étudiants guinéens vivant à Conakry à l’initiation à twitter? Contact Kouya de Guinée50 plus actif sur fb que sur twitter.

    merki et fais attention à Alifa il risque de te créer de petit ennuie rire

    kindy

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *