village

Tabaski à Kansaghi

Tabala traditionnelle - Photo: Alimou Sow

Ça me manquait grave ! Près de vingt ans de vie à Conakry et autant de fêtes de tabaski, je voulais changer d’air et de… mouton. Changer pour aller manger les agneaux ruraux aux flancs de coteaux. Partir revivre le rituel de la célébration de la plus importante fête musulmane dans ce qu’elle a de plus  authentique en pays peul. Cap sur Kansaghi, à 335 km de Conakry. Presque une journée de voyage à travers monts et vallées sur les routes de Télimélé. L’effort de la montée vertigineuse des cols du mont Loubha et les falaises abruptes de Sogoroyah est récompensé […]

Bienvenue à Pounthioun où tradition et modernité se côtoient

Mosquée de Pounthioun - crédit photo Alimou Sow

La voix du muezzin, portée par des haut-parleurs perchés sur les minarets de la coquette mosquée, déchire l’aube naissante se perdant au loin dans l’horizon qui se moire. Plus près, un coq donne la réplique. Des tisserins nichés dans le feuillage des manguiers se joignent au concert. Peu à peu, Pounthioun se réveille. Moi aussi. Je sors du lit au moment même où un timide rayon du soleil échappé de la montagne de Kolima tente d’entrer par l’embrasure de la fenêtre. Hadja Mariama, elle, est débout depuis 5 heures du matin. Peut être même bien plus tôt. A son âge, […]

La drague au village, version Mademoiselle F.

Crédit image: jedessine.com

En novembre 2011, Fanny Roux, journaliste à Youphil, avait vu juste en titrant mon portrait : «Alimou Sow, de la brousse à la toile». C’est vrai, je suis un enfant du village. Un vrai. 1989. Année de batifolage. Je devais avoir 9 ans et je ne connaissais encore que dalle de l’école des Blancs. Puisque c’est un an plus tard, en 1990, que je fus inscrit pour la première fois en classe de première année CP1, version Le Grand Meaulnes quoi ! A l’époque, dans cette partie de la Guinée où je vivais– une constellation de petits villages perchés sur un plateau […]

La chasse à l’écureuil

Un souvenir réveille un autre. En lisant le billet de René Jackson sur la chasse au rat qu’il pratiquait lors de ses vacances de « braconnier » au village, mes souvenirs d’enfance me sont remontés par flots entiers. Celui en particulier de la chasse à l’écureuil. C’était au village, bien sûr ! Je devais avoir 8 ou 10 piges. L’âge des canailleries, des batifolages, des chapardages, d’apprentissage du Coran mais aussi des…braconnages. Disons de chasse plutôt, car personne ne l’interdisait. Qui oserait y songer d’ailleurs ? L’écureuil, le malheureux animal, était notre proie préférée, le gibier qui souffrait le martyre de notre cruauté infantile. […]

Pétoye : SOS pour un village assoiffé !

« L’EAU, C’EST LA VIE » ! Formule bien célèbre.  Formule que j’ai apprise dans ma vie d’écolier au village où, les dimanches matin, j’affrontais la rosée sur le chemin des champs. « L’eau, c’est la vie ». Cette formule cardinale, certains se la répètent machinalement, mécaniquement. Ils l’admettent ainsi, parce que le prof l’a dit en classe dans le cours de biologie. Ce sont souvent ceux qui, à la fin de chaque repas, se désaltèrent d’un grand verre d’eau minérale glacée. Ceux qui ont grandi dans une maison, avec piscine, où ils n’ont pas besoin de faire plus de trois mètres pour prendre leur […]

Back to my village

Mercredi, 23 février 2011. Me revoilà à Pountougouré! Le village qui m’a vu naître et grandir. Je respire un grand coup. Perché à plus de 1500 m d’altitude sur les contreforts du Foutah Occdidental, le voyageur en provenance de Conakry qui arrive ici réalise une véritable bouffée d’oxygène ! La pureté de l’air, quoique un peu sec à cause de l’harmattan, vous donne une sensation de bien-être. Le chant mélodieux des oiseux remplace le vacarme des rues perpétuellement embouteillées de la capitale. La fraicheur du climat « foutanien » vous fait oublier, l’espace d’une nuit, la chaleur moite et les moustiques de […]

10 km à pieds à 1500 m d’altitude pour….bipper!

Si en Guinée l’utilisation du téléphone portable est devenue banale dans les centres urbains, tel est loin d’être le cas en zone rurale. L’exemple le plus illustratif est celui de mon propre district: Kansagui. Situé à 7 km de la sous-préfecture de Brouwal dont il relève, et à 35 km du chef-lieu de la préfecture de Télimélé, Kansagui est tout simplement un district enclavé. Pour y accéder en voiture à partir de Télimélé, il vous faut 3 à 4 heures de temps pour couvrir les 35 km de piste qui serpente la montagne! Cependant, depuis 2008, ne vous hasardez pas […]

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE