Enième lettre de (dé)motivation…

En attendant de vous en convaincre, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Depuis presque trois ans, c’est la énième formule de conclusion que je trace au bas d’une lettre de motivation. Comme dans les précédentes lettres, j’ai pris le soin d’écrire avec application sur du papier blanc format A4, en respectant les marges au millimètre près.

C’est ainsi que nous l’enseignait, avec des grands gestes, M. Sanoh, avare en notes, dans son cours de Techniques de l’Expression.

Pourtant, ni la façon élégante de plier la lettre avant de l’insérer dans l’enveloppe, ni l’inspiration aux nombreux modèles de lettres, tirés à grands frais sur Internet, n’ont changé ma situation : je suis encore et toujours au chômage. J’ai beau éplucher chaque numéro du LYNX en commençant par les annonces, auxquelles je réponds régulièrement, la réponse à mes lettres de motivation reste invariable:  le silence.

CV et lettre de motivation sont toujours traités avec le même soin. Et  Chaque acte de candidature pour un poste à pourvoir est une source de tension. Mon téléphone affiche un numéro inconnu après à un dépôt de dossier, je me précipite dans un coin relativement calme, pensant que c’est le futur employeur. C’est souvent une erreur d’un autre diplômé sans emploi voulant joindre une nouvelle cible, ou bien un bip d’un parent de Kansagui en lutte avec le réseau perdu !

A notre sortie de l’Université de Labé en février 2008, beaucoup d’amis me lançaient : « toi, tu n’auras pas de problème d’emploi avec ta mention Très-Bien ». Je répondais avec philosophie, en disant que ce n’est pas toujours évident.

Le  philosophe qui m’habitait à l’époque a aujourd’hui sacrément raison. Le plus amusant c’est quand, une semaine après le dépôt des dossiers, celle que vous avez aidé à écrire sa lettre vous appelle pour demander : « on t’a appelé ? Moi, on vient de me dire de me présenter demain pour le test ». Avant, j’avoue que ça me révoltait en repensant au cours de  M. Sanoh. Mais maintenant ça m’amuse, ayant compris la connotation du mot « test » dans cette phrase.

Après cette longue expérience d’écriture de lettres de motivation avec le plus grand raffinement, j’ai compris, enfin, que je faisais fausse route. En Guinée, espérer trouver de l’emploi en comptant uniquement sur son diplôme, quelle que soit la mention, est une entreprise hasardeuse. Un simple coup de fil d’un oncle à M. le Directeur, vaut mille lettres et CV au style recherché ! Cela est d’autant plus vrai que même décrocher un stage d’un mois dans une banque, c’est la croix et la bannière.

D’aucuns pensent d’ailleurs que toutes les exigences sur le profil des candidats dans les avis de recrutement sont purement farfelues ; surtout pour ce qui concerne les années d’expérience. En tout cas, bien de postulants ont eu la désagréable surprise de retrouver leur fameuse lettre de motivation en guise d’emballage en achetant des cacahuètes chez la vendeuse du coin.

Je voudrais tellement revoir mon professeur de Techniques de l’Expression pour lui suggérer d’actualiser son cours !

Alimou Sow

22 Commentaires

  1. Mon ami Alimou Sow, je prends sincèrement du plaisir à te lire.
    On se connait disons y a un peu plus de 5 ans, on a pas été tout le temps du même coté, toi tu etais plutot pacifiste et moi pret a casser à humilier pour avoir rasion et peu importe si la logique y est carrement massacré. Mais nous avons un point commun dire ce qu’on penses quand il le faut et où il faut.

    Bref ! Tout de meme ta désolation m’attriste, et me fait dire que tu ne sais peut-être pas ce que tu vaux.

    Tu dois pas être le genre de personne qui attende à se faire recommander car tu es comme de l’or, et de l’or ça pas besoin de se faire recommander pour être acheter. Tout Orfèvre ou Bijoutier qui se respecte sait reconnaitre la valeur de l’or. Alors un jour, peut-être dans les prochains jours je l’espere, une personne qui connait la valeur de l’or saura te prendre à ta juste valeur. Et là non seulement tu aurais eu une personne sensé combien differente de ce qu’on voit aujourd »hui en guinée, mais aussi partout dans ce monde, mais surtout tu aurais compris qu’il te doit respect et consideration car ce qui vous lie n’est pas du sang ou du sexe, mais tes acquis et competences que tu comptes mettre au profit de ce qui l’appartient et ce dont il a tant envie de pereniser.

    Alors je te dis, ne desespère pas, car tu es de l’or même si aujourd’hui tu as du mal a te vendre, mais demain un Orfevre ou un Bijoutier averti sera là ! Au bon moment comme par magie, comme par hasard et……

    1. Abdoul, je suis à la fois ému et très touché par cette marque de sympathie! Merci. Je sais aussi ce que tu vaut: intelligence et pragmatisme, voilà les deux termes qui te caractérisent. Sache que dans ce domaine, tu es ma référence!

      Je suis conscient que ma situation de chômeur, évoqué dans ce billet, est loin d’être un cas isolé dans notre pays. Il faut une politique à la fois volontariste et réaliste pour venir à bout du chômage en général et celui des jeunes en particulier. Combien de plans pour « l’emploi jeunes » ont été élaborés? Combien de fonds ont été débloqués? Pour quel résultat? C’est vraimet dommage!

  2. Cher Alimou,
    Tu aborde ici un des plus grand fléau de la Guinée.
    Et ça me fait mal de savoir qu’un jeune come toi, d’une valeur intellectuel indéniable, d’un professionalisme avéré, le tout mellé d’une magnifique grandeur d’âme, est dans cette situation.
    Combien sont les diplômés Guinéens, qui après une brillante sortie de l’université enchaine malheureusement sur un doctorat de « philosophie de manguier », en parallèle avec une certification d’expert en préparation « d’ataya »…
    Depuis 1984 la Guinée n’a vu que l’équivalent d’une promotion de ces universitaires rejoindre les rang des actifs. Ce chifre en dit long sur l’étendu de la catastrophe.

    En plus de cela, comme tu le souligne très justement, tes vrais compétences sont les derniers critères requis. Par contre le piston, ta parenté, ton nom… sont généralement de mise.

    Mais quoi qu’il arrive, garde espoir, car « sous estimer son talent c’est favoriser la réussite des médiocres », et du talent tu en as a revendre, ca saute au yeux.
    Donc tôt ou tard tu ne tomberas pas sur un imbécile qui vera enfin avec limpidité ta vrais valeur, et donc l’intéres qu’il aura a t’avoir a ses cotés.

    Courage, mes prières t’accompagnes.

    1. Plus qu’un simple commentaire, c’est un véritable état des lieux de la problématique del’emploi jeune en Guinée que tu abordes ici FotéPorto. C’est, en effet, très très difficile de se faire valoir ici dans un tel environnement. Mais des commentaires comme ceux postés sur cet article valent pour moi plus qu’un emploi, pour la satisafaction morale. ça me donne une sacrée pêche. Merci pour cette solidarité.

  3. Certaine personne ont des talents que le commun des employeurs ne peuvent percevoir, et tu en fais partie à voir ta plume et ton sens de l’observation. Simplement avec une âme d’artiste, de journaliste ou autre, la route est plus difficile et on se retrouve sur des chemins de traverse.. C’est sûr que pour nourrir sa famille c’est plus dur, ta voie n’est pas tracée, elle sera sinueuse mais ne laisse pas ta nature de coté et tu accompliras des choses bien plus grandes Inch’Allah La vie peut être douloureuse pour les créatifs mais ils sont ceux qui nous font rêver ou réfléchir 😉

    1. Quelle philosophie Lucas! J’adore cette observation pleine de bon sens et de sagesse. J’essaierai de ne pas « laisser ma nature de côté » pour continuer sur cette « voie », quoique « sinueuse »!

  4. Hey Lim
    Sincèrement je n’arrête de me demander si c’est vraiment dans le pays où  »l’emploi des jeunes » est chanté tous les jours que je me trouve, quand je vois des richesses humaines comme toi inexploitées. En me jognant à Abdoul, j’ajouterai qu’il manque Cet Orfèvre Talentieux pour découvrir l’Or de Qualité que tu es.
    Toutes mes prières t’accompagnent.

  5. Bonjour,

    Je viens de découvrir ce blog, et je dois dire que sa lecture est un réel plaisir. En plus d’être intéressant (les sujets traités sont d’actualité, à des années lumières, que dis je, à des parsec, de ce que nous montre l’entreprise d’abrutissement de masse qu’est la RTG), ce blog a le mérite d’être écrit dans un français riche, loin des tournures horribles et autres fautes caractéristiques des sites et journaux guinéens.

    Pour en venir au fond, je dois avouer qu’effectivement, le processus de recrutement est hasardeux en Guinée.

    J’essaie à mon modeste niveau de sélectionner les candidats à la lecture des lettres de motivation puis des CV (oui oui dans cet ordre).

    Il en faut plus des comme vous, partout, avec cette pointe d’humour, avec un soupçon de cynisme, et beaucoup d’auto dérision.

    A bientôt pour une nouvel article j’espère.

    1. Captain, je me réjouis que vous trouviez du plaisir à lire mon blog. Merci aussi pour les compliments. Faites gaffe pour la sagaie envoyée en direction de la RTG! Vous n’y allez pas avec le dos de la cuillère, ai-je envie de dire….
      Du reste, je souhaite vivement que ma lettre, puis mon CV soient examinés par vos soins, dans cet ordre!

  6. Mais j’ai beaucoup d’amour pour la RTG (on dirait pas comme ça hein…. j’arrive pas à me convaincre moi même).

    Ce n’était qu’une petite saillie verbale humoristique à l’encontre de l’ent…..zut j’ai failli le dire encore.

  7. Salut Alimou!!

    Je viens de découvrir ton blog et je m’en délecte depuis qques jours. Je n’ai pas tout lu alors je ne suis pas à jour 🙂 J’espère que tu as trouvé du boulot depuis…..Félicitation pour la beauté de ta plume. Bonne continuation!!!
    Fat

    1. Merci beaucoup Fatoumata pour l’intérêt que tu portes à ce blog. Je suis désolé de t’annoncer que jusqu’à présent je suis abonné au chômage! Si t’as un boulot, ne m’oublie pas (rires)! Amitiés!

  8. Ah Alimou. Je viens juste de commencer à m’interresser à ton blog. Mais j’avous que cette première jour m’a fait enormement de bien en comprenant qu’il y a des jeunes dans notre bled qui agissent comme toi dans toute la coviction. Bon ven à ce blog qui parle de la guinée sous son vrai angle donc qui fait voir le vrai visage caché de la guinée.
    DOCKAL

  9. Bonjour Alimou,

    Je ne te promets pas de l’or, encore moins du diament mais tu peux me laisser tes coordonnées afin que je puisse te contacter par téléphone.
    J’aimerai bien discuter avec toi sur certains sujets. Je trouve que tes articles vont au-délà d’une simple inspiration. C’est vraiment l’expression d’une véritable finesse d’esprit couronnée d’une parfaite maîtrise de la lanque des gens qui, malheureusement n’ont que du mépris pour nous. A te lire

  10. Alimou, en lisant ton billet, je me suis d’abord dit, « oh zut, il y a pensé avant moi », car j’avais effectivement pensée à faire un sujet là dessus. Ensuite, en allant un peu plus bas, je me suis rendue compte que je n’avais pas besoin de l’écrire puisque tu avais dit exactement ce que je pensais, deux ans avant! Voilà peut être le plus grand point commun entre nos deux pays, la Guinée et la France : alors que l’un exploite l’autre,pille son sous sol, corrompt ses dirigeants, les deux négligent leur jeunesse, et j’ai envie de dire quel gâchis!

    1. Hey Pépito. Les mondoblogueurs ont des idées telepathiques visiblement. Je partage ton analyse sur ce qui nous lie. Un jour ça va changer, inch’Allah. De toutes les manières c’est tout qui reste à beaucoup des jeunes (des Tanguy ) de nos pays: l’espoir!

  11. Salutations Alimou.
    Comme article toujours très bon, chaque fois que je lis quelque chose écrit par toi, j’apprends toujours quelque chose, j’aime comme tu focalises et présentes tes articles. Attends ton blog chaque jour comme eau de mai (propos populaire espagnol).
    Le problème du chômage des jeunes, n’est pas problème esclusivo de Guinea, est une des matières en suspens, principalement, dans le Sud de l’Europe. En Espagne concrètement, plus de 50% de leurs jeunes ils sont en chômage, et il n’y a pas plus parce qu’ils émigrent à d’autres pays européens, principalement à l’Allemagne.
    Les oligarcas, sont seulement préoccupés de ses intérêts privés, le progrès du reste de la société leur donne égal, et pire, ce que les politiciens font cause commune avec les capitalistes, eux, les politiciens, sont aussi enrichis, tandis que le peuple de niveau, les classes travailleurs, à vivre avec pénurie et sacrifice.
    La recherche de travail, a aussi ses techniques, dis qu’elle a ses techniques, pour le fils de de ce qui est pauvre qui cherche travail, les fils de de ce qui est riches et/ou le politicien, sur la marche à il travaille, relié à de bons postes. La technique de la lettre de présentation, est du plus simple, bref ce qui est et bons deux fois bon, simplement de s’adresser à l’organisme afin que soit assurée la demande et rien plus. Le CV, doit se centrer ce qui est réellement important pour la couverture du poste de travail qui sollicite, en séparant clairement les données personnelles, les académiciens, l’expérience professionnelle et un autre qui crois qu’il peut être une valeur ajoutée. Tout au plus je coupe mieux, seulement un feuillet A4.
    Le plus important que tout, sont les compétences professionnelles et personnelles que demande, comme dot, l’aspirant au poste de travail.
    Ceci est quand on couvrira les postes de travail en accord avec les techniques établies comme bonne pratique, qui quand il y aura de l’insuffisance d postes, ceux-ci sont couverts avec lequel il a davantage de recommandation, appelé amitié.
    Ce qui il est clair est que, je te vois en écrivant dans un périodique, et s’il n’y a encore eu personne qui s’est intéressé à toi, pour incorporarte à un demi – document, quelque chose très sérieux manque dans ton pays, parce que tu focalises la problématique de tes documents avec ordre, il le dynamise convenablement et, lui meilleur pour moi, ta psychologie pour le choisir par les sujets est de de lui plus pragmatique.
    Je crois en toi et espère, aussi le souhaite, que tu triomphes dans ce que plus tu aimes, mais, s’il vous plaît, ne vous considérez pas en comme vaincue.
    Salutations.

  12. cest ce qui explique tous les problemes de la guinee nul n’est a sa place ceux qui gouvernent aujourdhui devaient retourner a l’ecole et laisser les postes aux humbles meritants.ton commentaire vaut mieu que le discours du president.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Optimization WordPress Plugins & Solutions by W3 EDGE